En plus du réentrainement de la démarche de course (Gait Retraining), une des fonctionnalités remarquables du nouveau capteur TgForce3D est de comparer le niveau d’impact subi par la partie inférieure de la jambe sur différente surface lors d’une séance de course à pied.  Comme le capteur est attaché directement sur la peau recouvrant le tibia, il est possible d’obtenir l’accélération maximale atteinte (Impact, PPA) lors de chaque pas de course.

Pour cet article, nous avons procédé à l’évaluation du niveau d’impact de la jambe gauche pour un coureur occasionnel de 18 ans sur un tapis roulant (Healthrider 500sel) et sur une piste d’asphalte.

Le tapis roulant est équipé d’une surface amortissante ayant pour but de réduire le niveau d’impact des utilisateurs. L’objectif est de mettre en lumière la différence significative qu’il peut y avoir entre deux types de surface de course.

Course sur tapis roulant:

  • Le tapis roulant est ajusté à 10 km/h
  • Le coureur utilise des chaussures de type ‘trainer’ comportant peu d’amortissement (Adidas Cloudfoam super flex)
  • Capteur TgForce3D installé sur la partie inférieure de la jambe gauche (tibia)
  • Cadence de course approximative de 155-160
  • Les données d’impact sont transmises en direct au iPad et aussi enregistrées dans la mémoire du capteur
  • Sur la vidéo, l’application TgForce du iPad affiche la résultante 3D du vecteur d’accélération.

Course sur revêtement asphalté:

  • Pour la course sur l’asphalte, notre coureur utilise les mêmes chaussures de type ‘trainer’ et la vitesse de course est sensiblement la même à 10 km/h.
  • Cadence de course à 160-165, très légèrement supérieure au tapis roulant.
  • Pour afficher les résultats du niveau d’impact en direct, la caméra et le iPhone ont été montés sur une bicyclette (qui poursuit le coureur).
  • En temps normal, le coureur peut utiliser la rétroaction auditive (avec des écouteurs) pour obtenir le niveau d’impact en temps réel. Le capteur enregistre tous les pas dans sa mémoire interne pour évaluation ultérieure.

Dans la vidéo, on peut apercevoir de façon évidente l’effet d’amortissement du tapis roulant. Le niveau moyen d’impact enregistré sur le tapis roulant est de 5.3g (3D, tous les axes). Sur la piste d’asphalte, le niveau d’impact moyen (3D aussi) est supérieur de façon significative à 12.6g.

Pour notre jeune coureur, il est intéressant de noter qu’une portion importante de l’augmentation provient de l’axe Z (de 4.2g à 10.0g) alors que l’axe X (plan frontal) enregistre une augmentation qui correspond presque au triple du niveau d’accélération sur le tapis roulant (de 2.2g à 6.3g).

Tel que démontré par les graphiques capturés sur les écrans, l’application iOS TgForce permet la révision de tous les axes d’accélération lors de l’impact.

Bien que le niveau d’impact sécuritaire en course à pied fait débat, le capteur TgForce élimine l’improvisation et fournit une information primordiale lorsque vient le temps d’évaluer des options d’entrainement. Dans tous les cas, le consensus est d’opter pour une transition graduelle du niveau d’impact subi par les membres inférieurs.

Dans un prochain article, je vais démontrer l’utilisation du TgForce pour comparer le niveau d’impact entre différents types de chaussure.

Information enregistrée sur le iPad Mini pour la séance sur le tapis roulant

Tapis roulant, 3D, 5.1g

Tapis roulant, X, 2.2g

Tapis roulant, Y, 1.8g

Tapis roulant, Z, 4.2g

Information enregistrée pour la séance sur revêtement asphalté avec le IPhone SE

Asphalte, 3D, 12.6g

Asphalte X, 6.3g

Asphalte, Y, 4.1g

Asphalte, Z, 10.0g